x

LE CHOU KALE



Quel est le secret de ce chou si populaire aux Etats-Unis? A le voir au premier abord, le chou kale (prononcer kel ou keyle) se présente sous forme de feuilles vertes foncées et mates. Rien à voir avec les choux pommés et ronds dont nous avons l'habitude. Il est pourtant ultra-populaire aux Etats-Unis et adulés des plus grandes célébrités comme Gwyneth Paltrow, Heidi Klum ou la famille Obama. Pourquoi tant d'engouement pour ce chou apparemment ordinaire?


Chou kale curly

Il est originaire des pays germaniques où il est également appelé "Federkohl" (chou plume) ou "Grünkohl" (chou vert). C'est une variété ancienne de chou vert qui, chez nous, porte plusieurs noms comme : "chou frisé non pommé", "chou vert demi-nain", "chou à lapin", "chou à vache"...  De la famille des crucifères, résistant au froid et proche du chou sauvage,  il est tombé dans l'oubli, a servi à nourrir le bétail, puis est revenu sur le devant de la scène pour ses grandes propriétés nutritionnelles et gustatives. Il se consomme de septembre à avril et se déniche principalement dans les magasins bio, les marchés paysans ou directement chez le maraîcher.

De nombreuses variétés existent : 

  • le rouge (Red Russian) ou le blanc (White Russian) : vient de Russie, feuille très dentelée, tige un peu violette ou blanche selon la variété, c'est un des plus tendre et sucré, excellent en salade.
  • le noir ou lacinato ou palmier ou dinosaure : vient de Toscane,  feuille non dentelé, longue et effilée, très foncée quasiment bleutée, moins tendre et un peu plus amer.
  • le frisé ou curly : le plus connu pour sa feuille très dentelée et petite, idéal pour les chips au four.



DU POINT DE VUE GUSTATIF


Sans trop d'odeur soufrée à la cuisson, il a une saveur délicate plus ou moins sucrée selon sa période de récolte (meilleur après une gelée). Il se consomme cru ou cuit. Cru, il rappelle la saveur des pousses d'épinards mais est assez coriace en bouche. Il nécessite une petite préparation pour le consommer cru : il faut l'attendrir pour casser les fibres (voir préparation). Cuit, il est beaucoup plus tendre et légèrement acidulé. 


SA PREPARATION 

Il se consomme comme les autres choux : cru ou cuit, seul en entrée ou au goûter, en accompagnement du plat principal, voire en dessert. Il doit être consommé rapidement après sa cueillette et sa préparation afin de garder le maximum de ses qualités nutritionnelles. En premier lieu, bien le laver, l'essorer et enlever avec les mains ou avec des ciseaux, la nervure centrale filandreuse (la côte).

  • CRU : coupé en morceaux pour une salade ou mixé pour un smoothie ou haché pour saupoudrer sur une céréale par exemple. Plus on avance dans la saison (septembre à avril) et plus les feuilles sont coriaces. Il faut alors l'attendrir pour casser ses fibres afin de l'utiliser en salade : en frottant les feuilles entre elles ou en les malaxant avec les mains, avec une vinaigrette huile-vinaigre ou huile-citron. Le volume diminuera et le chou sera moins difficile à mâcher.
          houmous de chou kale

  • CUIT : à l'eau, à la vapeur, au four, à la poêle, au wok. La cuisson l'attendrit mais attention! car trop longue, elle altère certaines vitamines. 
  • CONGELE : coupé en lanières, le kale peut se congeler pendant 3 mois. Cela accentue son goût sucré.
  • DESHYDRATE : au four sous forme de chips ou au déshydrateur à basse température.
  • Et pour ne rien jeter : les nervures centrales ou côtes peuvent être incorporées après réduction en petits morceaux, à des soupes ou bouillons (longues cuissons).

DU POINT DE VUE NUTRITIONNEL

C'est là toute son exceptionnelle richesse. 
  • Très pauvre en calories comme tous les crucifères (chou-fleur, chou rouge, brocolis...) : c'est l'allié minceur :):)
  • Riche en fibres solubles et insolubles : favorisent un bon transit intestinal, diminution de l'absorption intestinale des sucres et des graisses. Le kale a donc un effet protecteur en réduisant le cholestérol et le risque de maladies cardio-vasculaires et de certains cancers, en particulier le cancer colorectal (comme pour tous les autres choux).
  • Très riche en vitamine K : utile pour la coagulation du sang. Attention aux personnes sous anti-vitamine K (traitement anti-coagulant) qui doivent diminuer leur consommation de chou.
  • Très riche en caroténoïdes (antioxydants) : lutéine et zéaxanthine pour la protection de la vue, prévention de la cataracte, du glaucome et de la DLMA.
  • Riche en vitamine C (antioxydants) : lutte contre le vieillissement (radicaux libres)
  • Riche en calcium : minéral important pour l'ossification, le maintien de l'équilibre acide-base, la contraction musculaire.
  • Et il n'a pas fini de nous étonner!!

    Apprendre à préparer le kale pour l'inclure dans vos menus est une très bonne chose. Cela permet de varier vos apports nutritionnels et diversifier votre alimentation. Cependant, malgré ses exceptionnelles qualités nutritionnelles, il est déconseillé d'en faire une consommation exclusive. Il faut varier pour profiter des bienfaits de tous les aliments que nous avons la chance d'avoir à notre disposition.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Recevez mes nouveaux articles par mail :