x

LA CERISE



Le joli moi de mai marque le début de la récolte des cerises. Il faut en profiter car cela ne dure pas bien longtemps. Heureusement diverses variétés (Burlat, Summit, Reverchon...) permettent d'étaler leur consommation jusque fin juillet. Mais peut on en manger beaucoup ? Donnent-t-elles des désordres intestinaux ? Qu'apportent-elles côté nutrition ?...




La cerise est une drupe : fruit charnu à noyau, qui peut se consommer cru ou cuit. Les nombreuses variétés (environ 600) apportent des goûts subtils et un étalement des récoltes : de la famille des griottes au goût acidulé, à celle des bigarreaux à la chair douce et sucrée, la palette est large. La première de l'année est la Burlat, cueillie début mai à Céret, capitale de la cerise où a lieu la fête annuelle de cette dernière. Depuis 1932, une tradition veut qu'un panier, avec les premières cerises de la récolte, soit envoyé à l'Elysée.
Son origine est mal connue, mais elle est très présente au Moyen- Age, fruit des riches car situé en hauteur dans un arbre. C'est Louis xv, très friand de ce petit fruit rouge, qui contribuera à la culture répandue du cerisier en France.

Comment la choisir ?

Le gage de sa fraîcheur est son pédoncule (queue) bien vert et bien droit ainsi que la brillance de sa peau dont la couleur varie selon la variété : jaune pâle, bigarrée, bien rouge voire noire. Elle ne doit pas présenter de blessures.

Comment la conserver ?


Elle se conserve une semaine au réfrigérateur, la laver juste avant sa consommation. Souvent attaquée par la drosophile (mouche des fruits), elle est le plus souvent traitée : faire tremper 1/4 d'heure dans de l'eau additionnée de bicarbonate alimentaire, bien rincer, sécher et consommer rapidement.

Ses utilisations

La meilleure façon de manger la cerise est de la croquer toute fraîche cueillie sans oublier de recracher le noyau. Elle sert à diverses préparations :

  • En pâtisserie avec la cerise bien mûre et noire : le fameux clafoutis (avec les noyaux c'est bien meilleur !), le gâteau basque, la tarte...
  • En confiture ou en compote
  • Conservées dans de l'eau de vie = griottes (pour la forêt noire) ou amarelle ou montmorency
  • En garniture, cuite, pour les gibiers, volailles, sauces ou crue dans des crudités ou salades
  • En alcool : le Kirsh en Alsace avec la merise, le Guignolet en Anjou avec la guigne, de la Kriek en Belgique...
  • En décoction avec les queues de cerises séchées : diurétiques, détox
  • Ne pas jeter les noyaux : une fois bouillis dans un mélange eau-vinaigre blanc, et bien séchés, ils garnissent un pochon de tissu pour en faire une bouillotte sèche, qui, chauffée 3 minutes au micro-ondes fera des miracles sur les contractures et tensions musculaires.

Côté nutritionnel

La cerise est le fruit rouge le plus calorique avec 59.6 cal pour 100 g. Il serait pourtant dommage de s'en priver car elles apportent en plus du plaisir de les consommer, de nombreuses vitamines et minéraux, antioxydants... bénéfiques pour la santé :
  • apport en vitamine C : lutte contre les infections, antioxydant piégeur de radicaux libres
  • apport en potassium : anti hypertenseur
  • apport en fibres : 1,7g pour 100 g, pour un bon transit intestinal en prévention des cancers digestifs, pour une bonne satiété...
  • de nombreux antioxydants dont les anthocyanosides, pigment naturel responsable de la couleur rouge des fruits, piégeurs de radicaux libres et limitant le vieillissement de nos cellules.
La cerise peut avoir un effet laxatif chez certaines personnes. Elles ont la réputation de gonfler dans l'estomac si l'on boit un verre d'eau juste après leur consommation.
La portion idéale est une poignée de cerises par personne... qui sait s'y tenir ?

La cerise est partout...


  • "des queues de cerises" : pour désigner des choses sans importance
  • "la cerise sur le gâteau" : pour signifier la touche finale, la perfection
  • "avoir la guigne" : synonyme de malchance. D'ailleurs, une rencontre amoureuse sous un cerisier laisse présager un bonheur de longue durée sauf si le cerisier porte des fruits dénommés guignes...
  • "le temps des cerises" synonyme de printemps avec la chanson "au temps des cerises"
  • "péter la cerise" : donner une raclée, casser la figure
  • Cerise est maintenant un prénom
  • A la fête de la cerise a lieu le concours du cracher de noyau de cerise

Recettes avec la cerise :





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Fourni par Blogger.

Recevez mes nouveaux articles par mail :